Claribolus

Claribolus

J’ai écrit beaucoup d’œuvres pour clarinette(s) que l’on peut consulter sur le site http://clarinette-virtuose.weebly.com.

 J’ai écrit aussi beaucoup d’œuvres pour chœurs d’enfants accompagnés par diverses formations instrumentales ou orchestrales. On peut les voir sur le site http://everyoneweb.fr/belphegor1 . On appelle généralement ces œuvres des « Contes musicaux » ou des « Mini-opéras »  pour / avec les enfants.

Je viens de terminer une œuvre qui associe les deux : un chœur d’enfants accompagné par une clarinette seule, qui a pour titre « Claribolus »

 

Cet ouvrage, comme les autres, est destiné à servir de support aux animations musicales en milieu scolaire, comme il s’en pratique de plus en plus dans le cadre des Académies et des Rectorats. Les enfants, dans le cadre de leur école, apprennent, pendant l’année, à chanter  la partition (qui est à leur portée), et cela débouche sur un spectacle de fin d’année qui réunit toujours beaucoup de monde. Cela se pratique aussi avec les chorales de conservatoires.

Généralement, en début de spectacle, les musiciens professionnels d’accompagnement, dans le cas de Claribolus la clarinette seule, interprètent des œuvres de leur répertoire.

Le tout recueille un très grand succès.

Rens. Orchestre Jean-Louis Petit : orchestre@jeanlouispetit.com

Détails particuliers importants pour « Claribolus »

1/ Le texte parlé peut être récité soit par un récitant (un adulte ou le clarinettiste), soit par un enfant seul, soit par un groupe d’enfants, chacun son tour  récitant une partie (ou un personnage) du texte.

2/ Il est fait allusion dans le texte à des lieux, personnages ou coutumes se rapportant soit à la France (l’hymne national « La Marseillaise » par exemple) soit à la ville et à l’école où les enfants présentent  « Claribolus » (à Ville d’Avray).

Naturellement quand  « Claribolus » est présenté dans une autre ville ou dans un autre pays, il est nécessaire d’adapter le texte au lieu et aux circonstances.

Si, par exemple, « Claribolus » est présenté par une école de Cracovie, il faut modifier le texte de cette façon (les numéros renvoient aux numéros indiqués dans le texte) :

1/ remplacer « France » par « Pologne ». 2/ remplacer « la Marseillaise » par l’hymne national polonais. 3/ remplacer « Ville d’Avray » par « Cracovie ». 4/ Remplacer « Dominique Vidal » par Christophe Klima ». 5/ Remplacer « Marie-Aude Menou » par le nom du professeur qui fait travailler les enfants. 6/ Remplacer « Air France » par le nom de la Compagnie aérienne polonaise. 7/ Remplacer  « Paris » par Cracovie. 8/ remplacer « Les Etangs » par le nom d’un monument célèbre de Cracovie.

Dessins